Les Martyrs

L’histoire récente du village a connu un épisode tragique: six habitants du village ont été

«  victimes de la barbarie nazie »  en août 1944.

Le 29 août 1944, les nazis dont les troupes se replient devant l’arrivée des forces alliées, encerclent Bernaville à la recherche de résistants. Des coups de feu retentissent cherchant à abattre ceux qui tentent de fuir.

Parmi les hommes conduits et rassemblés dans la cour de la mairie Achille MONFLIER est exécuté.

Vingt-cinq d’entre eux sont embarqués dans un camion en direction de Ville-Le-Marclet, pour subir interrogatoires et tortures.

Quelques jours plus tard cinq seront fusillés: Jean-Marie DANEL, René DELCOURT, Raphaël DUPREZ, Jean LANOYE, Léon SOUDET.

Bernaville sera libéré quelques jours plus tard seulement.

En décembre 1946, le Conseil municipal décide que la Grande rue, la rue principale du village, s’appellera rue des Fusillés et que le nom de chacun d’eux sera donné à six rues du village.

Une cérémonie en leur honneur a lieu le dernier dimanche d’août tous les ans.

La rue principale a pris en 2004  le nom de rue du Général Jean CREPIN, hommage au Général CREPIN né à Bernaville en 1908 qui fut un ami du Général LECLERC.