Le pays de la Nacre

Les habitants de la commune, comme ceux de la plupart des villages de notre pays ont cultivé la terre au long des siècles… Ils sont pour la plupart laboureurs, manouvriers, journaliers, ménagers…

1913: les ouvriers boutonniers devant la fabrique de boutons.

cartes-postales-photos-La-Fabrique-de-Bouton-et-la-Rue-de-Domart-BERNAVILLE

Un changement survient en 1874, la famille Petit vient de Méru dans l’Oise – centre de travail de la nacre depuis Colbert –  installer un atelier de fabrication de boutons de nacre à Bernaville. Un nouveau métier apparaît à Bernaville: ouvrier boutonnier (ils sont 25 en 1906, 41 en 1911). Le découpage de la nacre des coquillages venus de l’hémisphère Sud se fait avec des machines à l’emporte-pièce (ne soyez pas étonnés de trouver ici et là autour de l’église par exemple des morceaux de coquillage inutilisables… Ils sont là depuis longtemps et cela étonne toujours les visiteurs

La situation ayant évolué, les Entreprises Crépin-Petit doivent se diversifier et fabriquer des boutons en plastique, en buis, des boutons chromés…

L’atelier de chromage est devenu la SFG  qui effectue le chromage de toutes sortes de pièces, robinetterie, pièces de voitures etc..

De nombreux habitants de Bernaville et des environs étaient encore employés par ces deux établissements ces dernières années…

Les deux entreprises  ont connu des difficultés au cours de l’année 2009.

 

Le blason choisi dans les années soixante rappelle cette ancienne industrie de la nacre.